Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Artemis Fowl le Lun 16 Oct 2017 - 21:19

Terryvald

1ère année /sorcier en herbe
1ère année /sorcier en herbe
avatar
J'ai vu qu'un topic avait déjà été consacré au petit génie irlandais en 2006. Étant donné que l'on parle là de temps antédiluviens, et parce que j'aimerais vous présenter ce soir un texte assez conséquent, je me permets de le laisser en paix dans les méandres du temps, et d'ouvrir ce nouveau sujet, qui éveillera je l'espère quelques curiosités.


Il a douze ans. C'est un millionnaire, et c'est un génie du crime.

Voilà comment on pourrait décrire Artemis Fowl, le personnage qui a permis à l'auteur irlandais Eoin Colfer de décrocher une renommée mondiale, et par la suite d'écrire d'autres séries de livres, mais ce n'est pas ce qui nous intéresse aujourd'hui.

Les Artemis Fowl sont une série de neuf livres (dont un non numéroté), qui ont fait l'objet de plusieurs adaptations : Une série de bandes dessinées (quatre volumes ont été adaptés pour le moment, le premier fut traduit en langue française), deux clips publiés par Disney - vous avez vu le premier. Il y a eu des projets de films, et Colfer a assuré il n'y a pas si longtemps que c'était toujours en cours. Ce n'est en tout cas plus dans le cahier des charges de Disney, et c'est bien dommage que la société préfère mettre la priorité sur trois Marvel et trois Star Wars par an !

On ne peut au moins qu'espérer que le projet initial de mettre en charge du projet le désastreux scénariste du film Harry Potter 5 ne sera pas retenu, et encore moins cette idée de compresser les deux premiers volumes en un seul métrage, alors que le contenu du second livre n'a franchement que très peu en commun avec celui du premier.

Concernant les livres, c'est un peu le mélange ingénieux de la science-fiction intelligente, du polar, de l'humour et du folklore Irlandais, le tout combiné à une légère insolence qui donne du piquant à chaque situation.

Résumons le premier volume : Artemis Fowl, jeune surdoué millionnaire qui n'a pas strictement de parents à proprement parler (père disparu, mère littéralement rendue folle par le chagrin) mais compense à peu près par un garde du corps, ne supporte pas de savoir que la fortune familiale soit passée de milliards à millions, et décide donc que la solution la plus rentable serait de kidnapper une fée et de réclamer une rançon au Petit Peuple. Sans entrer dans les détails, il y arrive malgré la technologie ULTRA BADASS du petit peuple.

Chaque volume raconte une histoire un peu indépendante des autres, mais qui nécessite quand même d'avoir lu un minimum les précédents pour comprendre parfaitement les évènements qui s'y déroulent.

Avant toute chose, voici un récapitulatif des personnages centraux de ce monument de la littérature jeunesse Irlandaise :

Artemis Fowl
Le héros himself, ou plutôt devrait-on dire l'anti-héros. Le gamin dont l'intelligence défie les plus grands psychologues, mais dont la personnalité n'est pas non plus une coquille vide - Hélas, l'âge et l'expérience le feront s'adoucir de volume en volume, ce qui ne l'empêchera pas de conserver jusqu'à la fin le même charisme qui le détermine.

Butler et Juliet
Alors Butler, dont le prénom reste normalement confidentiel, c'est tout simplement le garde du corps d'Artemis. Issu de la famille des Butler, qui portent impeccablement bien leur nom, puisque c'est une lignée de majordomes, l'individu, hautement baraqué, se veut à la fois spécialiste des arts martiaux et des armes. C'est un touche-à-tout à l'esprit avant tout militaire, et il ne vaut juste mieux pas s'en faire un ennemi.
Quant à Juliet, c'est sa petite soeur, tout en muscles, qui préfèrerait plutôt faire du catch professionnel que juste garde du corps.

Angeline Fowl
La mère d'Artemis. Si au début de l'aventure du jeune gredin elle n'a pas toute sa tête et passe le plus clair de son temps dans sa chambre, les évènements finiront par lui rendre la raison, et Dieu sait qu'avoir une mère derrière soi n'est pas ce qu'il y a de plus simple lorsque l'on se veut génie du mal.

Holly Short
Que dire sur Holly, si ce n'est que c'est la première fille gradée de l'unité des FARfadets ? (Forces Armées de Régulation - Fées Aériennes de Détection, c'est juste le truc le mieux traduit de toute la VF)
Malheureusement pour elle sa vie va se transformer en chaos permanent à partir du moment où sa route croisera celle d'Artemis.

Julius Root et Foaly
Julius Root est un homme d'action. Chef de la brigade des FARfadets, il se distingue avant tout par son tempérament explosif, avec lequel il faut savoir composer. Quant à Foaly, c'est le centaure du groupe. Comme tous les centaures il est hautement parano. Par contre son intellect rivalise de loin avec celui d'Artemis, et il a conçu lui-même une énorme partie du complexe technologique des fées.

Mulch Diggums
Aussi répugnant soit-il, Mulch Diggums a des bons côtés... Enfin, je crois... Ce nain kleptomane ne sent clairement pas le parfum, et ses faits les plus marquants sont des faits criminels, mais il reste un joker inattendu, qui interviendra toujours aux moments les plus inopportuns.

Opale Koboï
FUYEZ. Harry Potter a Voldemort, Artemis Fowl a Opale Koboï. Dans un monde où s'affrontent des intelligences supérieures, vous pouviez vous y attendre : Il y a aussi un mal supérieur. Une félutine excessivement intelligente et folle. Une pure et simple némésis. En fait elle est largement pire qu'un Voldemort, quand on y réfléchit cinq minutes.

Voilà, ça c'est pour les protagonistes centraux. Les livres en eux-même, on en parle ?
Rapidement et en évitant de trop spoiler :
Le premier Artemis Fowl est le plus court de tous, mais c'est aussi le plus important puisqu'il jette les bases de la série. On y assiste au complot mené par Artemis pour s'emparer de l'or des fées, qui, faute d'être un trésor au pied d'un arc-en-ciel, existe vraiment en tant que fond de rançon. S'emparant de toutes les connaissances des fées et les utilisant contre elles, Artemis nous offre un florilège d'action, d'humour et de technologie tout simplement époustouflant.

Dans Mission Polaire, un trafic de piles secoue le petit peuple. Sachant que les piles sont une fabrication humaine, Artemis est immédiatement soupçonné. Il accepte finalement d'aider les FARfadets à mener l'enquête, en échange d'un coup de main dans une mission de sauvetage destinée à secourir son père des griffes de la mafia Russe.

Code Éternité est d'une excellence rare. Artemis utilise la technologie des fées pour créer un cube technologique super puissant, largement en avance sur tout ce que l'homme a fait. Il se le fait dérober par un sale type, et se voit obligé de faire appel aux fées pour récupérer son cube, qui contient évidemment des infos concernant ces dernières, sinon ce n'serait pas drôle.

Opération Opale voit le retour sur le devant de la scène d'Opale Koboï après un volume d'absence. Sauf que Artemis s'est vu gratifié, à la fin du volume précédent, d'un effacement de sa mémoire relative au peuple des fées. Ce qui m'avait d'ailleurs excessivement frustré à l'époque, dans la mesure où il était supposé n'y avoir qu'une trilogie, mais bref. L'affrontement épique entre les deux personnages aurait pu être une très bonne conclusion, mais Eoin Colfer ne s'en est pas tenu là et a derechef proposé le volume 5.

Mais avant d'en parler, un petit mot sur le Dossier Artemis Fowl. C'est le volume hors-série. Il contient deux histoires courtes, incluant une préquelle au premier tome, et une petite historiette parfaitement incorporable entre les volumes 1 et 2. La fameuse préquelle vous donnera les clés pour comprendre qui est le principal antagoniste d'un volume ultérieur.

Colonie Perdue, le volume 5 donc, m'a profondément déçu. J'avais envie qu'Artemis Fowl s'arrête au volume 4, voyez-vous. Des démons sortis un peu de nulle part, une nouvelle antagoniste humaine qui ne fera aucun retour dans les volumes suivants... Pourtant ce volume est indispensable pour lire la meilleure chose jamais arrivée à la série, et je pèse mes mots...

Artemis Fowl et le Paradoxe du Temps.

Ce livre. Sérieusement. Je me baverais presque dessus en y repensant. La mère d'Artemis tombe malade, et le seul remède possible peut s'extraire d'un certain type de lémurien.

Dont Artemis lui-même a contribué à éteindre l'espèce, en en vendant des années auparavant le dernier spécimen à un braconnier.

Et donc que fait Artemis ? N'oubliez pas : Artemis est un génie.

Et donc il voyage dans le temps pour se voler lui-même.

Le Paradoxe du Temps est tout simplement le plus gros coup de génie de la littérature anglophone du 20ème et 21ème siècle réunis, et je pèse mes mots. L'écriture est d'une intelligence rare, et la façon dont ce voyage dans le temps est mené est juste grandiose. Pour moi, ça aurait été une fin parfaite. Malheureusement, Colfer laisse dans son sillage la question d'Opale Koboï, qui ne sera résolue que dans le volume final, juste le temps pour Artemis de développer...

Le Complexe d'Atlantis

Les contacts répétés avec le Peuple finissent par faire naître en Artemis une maladie terrible. Le Complexe d'Atlantis est un désordre de personnalité, qui commence par de la paranoïa et des tics très précis, pour arriver au deuxième stade à un dédoublement de personnalité. Artemis pourrait juste se faire soigner, si un certain personnage ne décidait pas de prendre sa revanche sur la vie et d'envoyer une sonde percuter la prison d'Atlantis, tout en essayant d'exterminer Artemis, les fées, Butler et Juliet.
Pour être honnête ce n'est clairement pas mon volume préféré - Déjà parce que le Paradoxe du Temps défonce tout -, mais le Complexe d'Atlantis est littéralement sauvé par sa fin. Artemis Fowl a encore frappé.

Le Dernier Gardien est donc l'occasion d'en finir avec Opale Koboï, mais aussi avec la série entière, et pour ce faire quoi de mieux qu'une tentative de destruction de la planète ? C'est peut-être un peu trop spectaculaire, allez, mais reconnaissons tout de même qu'y a du spectacle, et tout comme les volumes précédents, cette conclusion reste écrite avec la patte Colfer, qui reste quoiqu'il en soit inimitable.

Comment lire les Artemis Fowl

Alors déjà y a la solution bibliothèque si tu es totalement fauché, je t'y encourage, va y passer quelques après-midi, emprunte ces livres, tu n'regretteras pas.
Si tu veux les acheter, en dehors du Dossier pour lequel je ne suis pas tout à fait certain, ils existent tous à la fois en grand format et au format poche, donc il y en a pour tous les budgets.

Mais si toi aussi tu trouves que Jean-François Ménard a fait un travail de cochon en traduisant le folklorique "D'arvit" par un "Nom de nom" totalement hors de propos dans le contexte (surtout quand dans l'original il est littéralement précisé "qu'il est inutile de censurer ce mot puisqu'il est dit dans la langue des fées"), alors tu voudras peut-être lire en VO. File sur Amazon, prépare cinq euros, et importe Flips Artemis Fowl. Tu auras dans une seule cartouche DS à l'interface vraiment soignée les six premiers volumes et le dossier ! Il ne tiendra ensuite qu'à toi de récupérer les volumes 7 et 8 d'une autre façon plus tard.
Notez quand même que Ménard n'a étrangement pas été chargé de la traduction du volume 6, qui a par le même coup une bien meilleure VF que le reste de la série.

Un rapide mot sur la BD - L'adaptation est d'une excellente qualité. Vivement la suite, vraiment. Elle s'importe assez facilement, par ailleurs.

2 Re: Artemis Fowl le Sam 21 Oct 2017 - 18:21

Miss Diggory

Membre de l'ordre du Phénix
Membre de l'ordre du Phénix
avatar
J'ai lu Artemis Fowl toute jeune et j'avais adooooré. Je n'ai plus AUCUN souvenir mis à part un garde du coeur géant qui était mon personnage préféré, un elfe, le méchant Artemis, ses petits frères jumeaux et un centaure qui avait pleins d'objets technologiques. J'espère pouvoir les relire un jour, peut être avec mes enfants, pour revivre ses histoires.


_________________
Le bonheur veut tout le monde heureux Victor Hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum











© FCHP - Crédits
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit