Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Sam 26 Juin 2010 - 22:08

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
J'ai appris aujourd'hui que certaines scènes avaient été coupées dans les 1ères éditions du Prisonnier d'Azkaban, puis réintégrées lors d'une seconde édition !

Et personellement, je n'ai pas l'édition intégrale.

Par exemple, lorsque le professeur Lupin fait passer les examens de fin d'année au trio (à la fin duquel se trouve un épouvantard), on sait que Harry réussit, mais qu'en est-il d'Hermione ?? Que voit-elle lorsqu'elle affronte l'épouvantard ??
Apparemment, elle s'est enfuit car elle a vu le professeur McGonnagal lui dire qu'elle avait râté tous ses examens !

Maintenant vous savez, et vous pourrez nous dire si vous avez l'édition intégrale ou non Wink

2 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Sam 26 Juin 2010 - 23:05

lily

Manitou Suprême
Manitou Suprême
avatar
Hummm faut que je retrouve mon DVD et que je dises ça, mais je ne penses pas avoir le faite qu'Hermione part en courant face à McGonagal car elle lui à donné genre un zéro sur vingts (l'un des plus grands chocs d'Hermione il faut l'avouer n'empêche ! xD )

3 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Sam 26 Juin 2010 - 23:42

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
c'est le livre, pas le dvd ^^ mais c'est vrai qu'ils ont sorti les versions intégrales des 2 premiers films à noël dernier !

lily

Manitou Suprême
Manitou Suprême
avatar
Alors en livre, je suis sure de l'avoir cette deuxième versions ! =) il faut dire que j'ai acheté tard les Harry Potter ! & je me souviens parfaitement de la scène dans ma tête d'Hermione partant en pleurant si mes souvenirs sont bon à cause de son contrôle. C'est sûrement pour ça que quand tu as décris la scène ça a fait un gros tilt dans ma petite tête xD

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar


passe moi çaaaaaaaaaaa !!!!! x)

bouarf, c'est po juste !! un nouveau monde s'ouvre à moi

6 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 13:10

lily

Manitou Suprême
Manitou Suprême
avatar
Je ne prête pas mon troisième livre de Harry Potter il est le plus précieux xD ! Mais si tu veux mon frère là en anglais tout neuf tout beau xD. Ton monde ne s'ouvrira pas grâce à moi !

7 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 13:52

Mione-chan

Directeur de Poudlard
Directeur de Poudlard
avatar
Je me souviens de cette scène, je l'ai lu effectivement. Je pourrais retrouver ça son problème et vous écrire le passage =)

8 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 13:56

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
beuuuh, vilaine Lily ! pcry.gif et puis l'anglais, c'est pas pareil, pour moi c'est encore un "exercice" de lire HP, et faut que j'améliore ça
oh oui, le passage *o*

9 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 14:24

lily

Manitou Suprême
Manitou Suprême
avatar
Il est vrai qu'écrire le passage, ne sera pas difficile =) ! Faudra juste bien préciser les ressources pour pas avoir d'ennuies =)

10 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 15:24

Mione-chan

Directeur de Poudlard
Directeur de Poudlard
avatar
Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, chapitre 16 La prédilection du professeur Trelawnay.

" L'avant-dernier examen eut lieu le jeudi matin. C'était celui de Défense conte les forces du Mal. Le professeur Lupin leur avait préparé l'épreuve la plus originale qu'ils aient jamais eue à passer : une sorte de course d'obstacles en plein air au cours de laquelle ils durent traverser une mare profonde où se cachaient des strangulots, parcourir des ornières pleines de Chaporouges, se frayer un chemin dans un marécage sans prêter attention aux indications trompeuses des Pitiponks, puis pénétrer dans une vieille malle où les attendait un nouvel épouvantard.
- Excellent, murmura Lupin lorsque Harry fut ressorti de la malle avec un grand sourire. Vingt sur vingt.
Ravi de son succès, Harry resta sur place pour assister aux parcours de Ron et d'Hermione. Ron fut excellent jusqu'au moment où un Pitiponk parvint à l'entraîner au milieu du marécage dans lequel il s'enfonça jusqu'à la taille. Hermione, après avoir tout réussi à la perfection, entra dans la malle qui contenait l'épouvantard. Une minute plus tard, elle bondit au-dehors en poussant un hurlement.
- Hermione ! s'exclama Lupin, surpris. Que se passe-t-il ?
- Le p-p-professeur McGonagall ! halta-t-elle en montrant la malle. El... Elle a dit que j'avais tout raté !
Il fallut un certain temps pour la calmer. Quand elle eut enfin retrouvé ses esprits, elle retourna au château avec Harry et Ron.
"

11 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 15:27

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
XDDD ah wé c'est fendard, je ne savais même pas exactement en quoi consistait leur épreuve ! il y a peut-être d'autres passages inédits, jvais racheter les tomes moi ssa

12 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 22:22

McGo

Membre de l'ordre du Phénix
Membre de l'ordre du Phénix
avatar
aaah excellent!!! j'ai pas non plus les versions intégrales !!! je veux les passages modifiée TT
ps: vive hermionne x))


_________________

13 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 22:24

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
mais clair !! du coup je me demande si c'est pareil pour les 4 premiers tomes ? et s'il y a d'autres passages modifiés ? faut enquêter ! Mcgo, si tu les relis emprunte ceux de Mione-chan, si elle veut bien, tu nous diras !

14 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 22:42

Mione-chan

Directeur de Poudlard
Directeur de Poudlard
avatar
Nan j'veux pas, et vous l'aurez dans le baba, mouhahahaha !
Ce fut une jolie rime, maintenant je vais ma cacher XD

J'te les passerais chérie si tu veux faire une comparaison, par contre j'ai pas le tome 1 --'... J'l'ai prété et il a jamais retrouvé sa place sur mon étagère...

15 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 27 Juin 2010 - 23:21

lily

Manitou Suprême
Manitou Suprême
avatar
Moi je les ai acheté après Mione-chan donc je penses avoir la version intégrale. En même temps, le moment qu'a dit Mion-chan, me dit quelque chose, donc j'ai dût sûrement le lire. Mais je ne suis pas sure par contre qu'il y ai beaucoup de modification dans le tome 1. Enfin bon, qui sait !

Maï-Leksa

Ministre de la Magie
Ministre de la Magie
avatar
oui, c'est bien vrai qu'il existe des versions coupées et pas seulement du troisième tome. En vacances chez une amie et n'ayant rien d'extra à faire, j'ai attrapé son exemple de "à l'école des sorcier" et en aie commencé la lecture. Je me suis vite rendue compte qu'il manquait de bons bouts. Je pouvais même citer par coeur les phrases manquantes à cette dite amie quand je m'en suis rendue compte.

Nous sommes allées en librairies l'après-midi même et on s'est rendues compte qu'il y avait au moins 20 pages de différence entre les deux versions. Je crois toujours avoir eu les versions intégrales, du moins, je l'espère.

~¤elyon¤~

Fondatrice et Super-admin-blonde
Fondatrice et Super-admin-blonde
avatar
Et de mon côté, je n'ai que les versions coupées, étant donné que c'étaient les premières éditions >< j'ai lu les extraits manquants sur internet, mais il faut bien avouer que ça n'est absolument pas la même chose !


_________________


Philly

Maï-Leksa

Ministre de la Magie
Ministre de la Magie
avatar
J'avoue que ça donne une ambiance différente quand on le sait. Les bouts manquants sont... manquants lol et ça parait veut, veut pas.

19 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Jeu 3 Juil 2014 - 15:05

LunaMione26

3ème année/sorcier adepte
3ème année/sorcier adepte
avatar
Personnellement, je possède la version intégrale du tome 3 car je me rappelle avoir bien ri lors de ce passage Smile 

Par contre, je ne sais pas si mon exemplaire du premier tome est l'édition intégrale :/

20 Re: [HP3] Avez-vous la version intégrale ?? le Dim 6 Juil 2014 - 16:50

AranElyndir

Docteur ès Sorcellerie
Docteur ès Sorcellerie
avatar
Pour chaque tomes, les grands formats possèdent certains passages qui ont été coupés dans les petits formats. 

Pour le Tome 3, la version grand format contient notamment le passage sur l'épouvantard d'Hermione et sur les Kappas Japonais.

Par exemple, voici les différences entre le Tome 1 petit format et le Tome 1 grand format : 

Petit = Petit format (édition de 1998) 
Grand = Grand format (édition de 1999) 

Chapitre 3

Petit : p43 «nouvelle école. Le soir… »
Grand : p30 « nouvelle école. Elle déposa Harry chez Mrs Figg qui fut moins pénible qu’à l’ordinaire car elle s’était cassé la jambe en trébuchant sur un de ses chats, ce qui avait quelque peu refroidi la passion qu’elle leur portait habituellement. Harry fut même autorisé à regarder la télévision en mangeant un gâteau au chocolat qui avait dû séjourner quelques années au fond d’un placard. Le soir… »

Petit : p43 «le lendemain, Harry eut droit, lui aussi, à son uniforme de collégien. Il était composé de vieux vêtements de Dudley que la tante Pétunia avait teints en gris dans une grande bassine posée sur l’évier. La teinture dégageait une odeur pestilentielle.
- Ca te suffira bien … »
Grand : p31 «le lendemain matin, au petit déjeuner, une odeur pestilentielle se dégageait d’une grande bassine posée dans l’évier de la cuisine. Harry s’approcha et vit de vieux vêtements qui flottaient dans une eau grisâtre.
- Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-il à la tante Pétunia.
Elle pinça ses lèvres, choquée qu’il ait l’audace de poser la question.
- C’est ton nouvel uniforme, dit-elle.
- Ah bon ? s’étonna Harry en regardant à nouveau la bassine. Je ne savais pas qu’il fallait le faire tremper dans l’eau.
- Ne fais pas l’idiot, répondit sèchement la tante Pétunia. J’ai teint en gris de vieilles affaires de Dudley. Ca te suffira bien… »

Petit : p51 « la bouche pleine de clous. Le vendredi… »
Grand : p36 « la bouche pleine de clous.
- Je ne sais pas si ça servira à grand chose, Vernon…
- Pétunia, ces gens-là sont très différents de nous, ils ne raisonnent pas comme toi et moi, répliqua-t-il en essayant de planter un clou avec le morceau de cake que la tante Pétunia venait de lui apporter. 
Le vendredi… »

Petit : p52 « pas de discussion ! Dix minutes plus tard, ils étaient dans la voiture qui roulait, roulait, roulait. La tante Pétunia elle-même n’osait pas demander à son mari où il comptait les emmener. Ils roulèrent ainsi toute la journée. »
Grand : p37 « pas de discussion ! Il paraissait tellement menaçant, avec sa moustache dégarnie, que personne n’osa plus faire un geste. Dix minutes plus tard, après avoir arraché les planches qui condamnaient la porte, ils montèrent dans la voiture qui fonça vers l’autoroute. Dudley pleurnichait à l’arrière à cause du coup que son père lui avait donné sur la tête pour les avoir retardés en voulant à tout prix emporter sa télévision, son magnétoscope et son ordinateur dans son sac de sport. Ils roulèrent, roulèrent, roulèrent. La tante Pétunia elle-même n’osait pas demander à son mari où il comptait les emmener. De temps à autre, l’oncle Vernon faisait un demi-tour et repartait dans la direction opposée.
- On va les semer, on va les semer, marmonnait-il. Ils roulèrent ainsi toute la journée. »

Petit : p53 « salle à manger. Quelques instants plus tard, ils remontèrent en voiture et recommencèrent à rouler toute la journée. Vers la fin… »
Grand : p38 « salle à manger .
- Et si nous rentrions à la maison ? suggéra timidement la tante Pétunia, quelques heures plus tard. Mais l’oncle Vernon ne semblait pas l’avoir entendue. Personne ne comprenait ce qu’il cherchait. Il les conduisit au milieu d’une forêt, sortit de la voiture, inspecta les alentours, hocha la tête, puis remonta dans la voiture et ils repartirent. Il recommença ensuite le même manège au beau milieu d’un champ, entre un pont suspendu et un parking à étages. Vers la fin… »

Petit : p54 « Lundi ! Harry se souvint… »
Grand : p39 « Lundi ! –on pouvait faire confiance à Dudley, il ne se trompait jamais dans les dates à cause des programmes de télévision. Harry se souvint… »

Petit : p55 « fenêtres crasseuses. La tempête devenait… »
Grand : p40 « fenêtres crasseuses. La tante Pétunia dénicha quelques couvertures moisies dans l’autre pièce et fit un lit à Dudley sur le canapé rongé aux mites. Elle s’installa avec l’oncle Vernon dans un lit défoncé de la pièce voisine et Harry dut s’efforcer de trouver un endroit où le sol n’était pas trop dur. Il s’enroula alors dans la dernière couverture qui restait, la moins épaisse, la plus déchirée. La tempête devenait… »

Chapitre 4

Petit : p68 « sorciers et sorcières de l’époque. Mais toi… »
Grand : p48 « sorciers et sorcières de l’époque, les McKinnon, les Bones, les Prewett. Mais toi… »

Chapitre 5

Petit : p74 « Il avait l’air soudain préoccupé.
- Comment… »
Grand : p53 « Il avait l’air soudain préoccupé, comme si le bonheur qu’il avait ressenti venait de crever comme un ballon.
- Heu… Hagrid ?
- Oui, répondit le géant en chaussant ses immenses bottes.
- Comment… »

Petit : p75 « que ce soit. Ils n’ont pas leur pareil pour jeter des sorts. On dit même que c’est un dragon qui garde la salle des coffres. Gringotts c’est… »
Grand : p53 « que ce soit. Gringotts c’est… »

Petit : p76 « vers le rivage. Le géant s’installa confortablement et déplia son journal, La Gazette du sorcier. 
- Le ministère… »
Grand : p54 « vers le rivage.
- Pourquoi est-ce qu’il faudrait être fou pour essayer de voler quelque chose chez Gringotts ? demanda Harry.
- Ils n’ont pas leur pareil pour jeter des sorts, répondit Hagrid en dépliant son journal. On dit même que ce sont des dragons qui gardent la salle des coffres. Et en plus, ce n’est pas facile d’y retrouver son chemin -Gringotts est à des kilomètres en sous-sol, bien plus bas que le métro de Londres. En imaginant que quelqu’un parvienne à y prendre quelque chose, il finirait par mourir de faim en cherchant la sortie. Harry resta assis en silence pendant que Hagrid lisait son journal, La Gazette du sorcier. Harry avait appris au contact de l’oncle Vernon qu’il ne fallait jamais déranger quelqu’un qui lisait son journal, mais il avait tant de questions à poser qu’il était très difficile de résister.
- Le ministère… »

Petit : p76 « Cornélius Lafadaise »
Grand : p54 « Cornélius Fudge »

Petit : p79 « Harry n’était encore jamais allé à Londres. Sur les trottoirs, la foule était dense, mais Hagrid était si grand qu’il n’avait aucun mal à se frayer un chemin et Harry restait prudemment dans son sillage. Ils passèrent devant des rangées de boutiques et de cinémas, mais aucun magasin ne semblait vendre des baguettes magiques. La rue dans laquelle ils marchaient paraissait aussi ordinaire que les passants qui les entouraient. Mais soudain, Hagrid s’arrêta net. »
Grand : p56-57 « Harry n’était encore jamais allé à Londres. Hagrid semblait connaître son chemin, mais, de toute évidence, il n’avait pas l’habitude de se déplacer dans les transports en commun. Il resta coincé dans le portillon automatique du métro et se plaignit d’une voix tonitruante que les sièges étaient trop petits et les rames trop lentes. 
- Je ne sais pas comment font les Moldus sans la magie, dit-il tandis qu’ils escaladaient un escalier roulant en panne qui menait à une rue animée, bordée de magasins. 
Sur les trottoirs, la foule était dense, mais Hagrid était si grand qu’il n’avait aucun mal à se frayer un chemin et Harry restait prudemment dans son sillage. Ils passèrent devant des librairies, des magasins de disques, des stands de hamburgers et des cinémas, mais aucune boutique ne semblait vendre des baguettes magiques. La rue dans laquelle ils marchaient paraissait aussi ordinaire que les passants qui les entouraient. Y avait-il vraiment des montagnes d’or magique enterrées à des kilomètres sous leurs pieds ? Y avait-il vraiment des boutiques qui vendaient des grimoires et des balais volants ? N’était-ce pas plutôt une farce énorme que lui avaient faite les Dursley ? Si Harry n’avait pas su que les Dursley ne possédaient pas le moindre sens de l’humour, il aurait pu le penser. Mais même si tout ce que lui avait raconté Hagrid jusqu’à maintenant était incroyable, Harry ne pouvait s’empêcher de lui faire confiance. Soudain, Hagrid s’arrêta net. »

Petit : p80 « assis. 
- Je suis très fier… »
Grand : p 58 « assis.
- Je suis Doris Crockford, Mr Potter, c’est extraordinaire de vous voir enfin.
- Je sui très fier… »

Petit : p80 « Il s’en souvient ! Un jeune homme… »
Grand : p58 « Il s’en souvient ! Harry continuait à saluer tout le monde tandis que Doris Crockford ne cessait de lui tendre la main. Un jeune homme… »

Petit : p81 « à acheter. Hagrid l’entraîna… »
Grand : p58 « à acheter. Doris Crockford lui serra la main une dernière fois et Hagrid l’entraîna… »

Petit : p82 « Harry regardait de tous côtés en essayant de tout voir à la fois : les magasins, les étals, les gens qui faisaient leurs courses. On vendait… »
Grand : p59 « Harry aurait voulu avoir une demi-douzaine d’yeux supplémentaires, il regardait de tous côtés, en essayant de voir tout à la fois : les magasins, les étals, les gens qui faisaient leurs courses : une petite femme rondelette regardait la vitrine d’un apothicaire en hochant la tête :
- Dix-sept Mornilles pour trente grammes de foie de dragons, c’est de la folie…marmonna-t-elle.
Un ululement s’éleva d’une boutique dont l’enseigne indiquait : « Au royaume du Hibou- hulottes, chouettes effraies, grands ducs, chouettes lapones. » Quelques garçons de l’âge de Harry avaient le nez collé contre une vitrine dans laquelle étaient exposés des balais volants.
- Regarde, dit l’un des deux. Le nouveau Nimbus 2000. Encore plus rapide.
On vendait… »

Petit : p84 « Poudlard. Gripsec les… »
Grand : p61 « Poudlard. Dumbledore m’a confié une mission mais je n’ai pas le droit d’en parler. Gripsec les… »

Petit : p84 « son chemin. Pendant un bref… »
Grand : p61 « son chemin. Malgré le vent glacial, Harry ouvrait grand les yeux. Pendant un bref… »

Petit : p84 « stalagmites. Enfin… »
Grand : p61 « stalagmites.
- J’oublie toujours la différence entre stalactite et stalagmite, cria Harry pour couvrir le bruit du wagonnet.
- Dans stalactite, il y a un « m », répondit Hagrid. Et ne me pose pas de questions maintenant, je commence à avoir mal au cœur. Enfin… »

Petit : p85 « les entrailles de Gringotts. La chambre… »
Grand : p62 « les entrailles de Gringotts. La température devenait de plus en plus glaciale tandis que le wagonnet continuait sa course en prenant des virages à angle droit. Ils passèrent par dessus un ravin et Harry se pencha pour scruter les profondeurs mais Hagrid le ramena en arrière par la peau du cou. La chambre… »

Petit : p88 « dans l’équipe. Oh dis donc, … »
Grand : p63 « dans l’équipe. Tu sais dans quelle maison tu seras ?
- Aucune idée, répondit Harry, de plus en plus déconcerté.
- En fait, on ne peut pas vraiment savoir avant d’être sur place. Mais moi, je suis sûr d’aller à Serpentard, toute ma famille y a toujours été. Tu t’imagines, se retrouver à Poufsouffle ? Je préfèrerais m’en aller tout de suite.
- Mmm…, marmonna Harry, incapable de trouver une réponse plus pertinente.
- Oh, dis donc,… »

Petit : p88 « pas l’air désolé du tout. Comment tu t’appelles ? »
Grand : p64 « pas l’air désolé du tout. Mais ils étaient de notre monde, non ?
- Ils étaient sorciers si c’est ça que tu veux dire. 
- A mon avis, Poudlard devrait leur être uniquement réservé. Ceux qui viennent d’autres familles ne sont pas comme nous, ils n’ont pas eu la même éducation. Certains d’entre eux n’avaient même jamais entendu parler de Poudlard avant de recevoir leur lettre, tu te rends compte ? Je pense que l’école ne devrait pas accepter que les enfants issus de vieilles familles de sorciers. Au fait, comment tu t’appelles ? »

Petit : p89 « glace que… » / « plumes d’oie. – C’est quoi… »
Grand : p65 « glace (chocolat-fraise aux noisettes) que… » / « plumes d’oie. Harry fut ravi de découvrir qu’on pouvait acheter de l’encre qui changeait de couleur en écrivant. – C’est quoi… »

Petit : p89 « Quidditch ! C’est le sport des sorciers… »
Grand : p 65 « Quidditdh !
- Je sais que j’ai l’air idiot, répondit Harry.
Il parla à Hagrid du garçon qu’il avait vu chez Madame Guipure.
- Et il a dit que les enfants de famille moldue ne devraient pas être admis à Poudlard…
- Tu ne viens pas d’une famille moldue. S’il s’avait qui tu es… Il a dû entendre parler de toi souvent s’il appartient à une famille de sorcier. Tu t’en es rendu compte au Chaudron Baveur. D’ailleurs, qu’est-ce qu’il en sait, certains des meilleurs élèves que j’ai vus étaient les seuls sorciers d’une longue lignée de Moldus. Regarde ta mère, par exemple ! Et regarde qui elle avait comme sœur !
- Alors c’est quoi le Quidditch ?
- C’est le sport des sorciers… »

Petit : p89 « quelques mots. Ils entrèrent dans une librairie pour acheter les manuels scolaires. Harry examina les étagères remplies de livres.
- J’aimerais bien… »
Grand : p65 « quelques mots. 
- Et qu’est-ce que c’est que Serpentard et Poufsouffle ?
- Ce sont les noms de deux maisons de Poudlard. En tout, il y en a quatre. Tout le monde dit que les cancres sont nombreux à Poufsouffle, mais…
- Je parie que j’irai à Poufsouffle, dit Harry résigné.
- Mieux vaut Poufsouffle que Serpentard. Tous les sorciers qui ont mal tourné sont passés par Serpentard. Tu-Sais-Qui par exemple.
- Vol… pardon, Vous-Savez-Qui était à Poudlard ?
- Oui, il y a bien des années.
Ils entrèrent dans une librairie qui s’appelait Fleury et Bott pour acheter les manuels scolaires. Sur les étagères s’entassaient jusqu’au plafond des livres gros comme des pavés, reliés en cuir, d’autres pas plus gros qu’un timbre-poste et recouverts de soie, des livres remplis de symboles étranges et quelques autres encore dont les pages étaient blanches. Même Dudley, qui ne lisait jamais rien, aurait eu envie de les ouvrir. Hagrid dut presque traîner Harry pour l’arracher à Sorts et contre-sorts(ensorcelez vos amis et stuféfiez vos ennemis avec les sortilèges de Crâne chauve, Jambenconton, Langue de plomb et bien d’autres encore) par le professeur Vindictus Viridian.
- J’aimerais bien… »

Petit : p89 « arriver là. Ils continuèrent… »
Grand : p66 « arriver là. Harry n’eut pas non plus la permission d’acheter un gros chaudron en or (« il faut qu’il soit en étain », assura Hagrid), mais il fit l’acquisition d’un télescope pliable et d’une jolie balance pour peser les ingrédients entrant dans la composition des potions. Puis ils allèrent faire un tour dans la boutique de l’apothicaire qui fascina Harry en dépit de l’odeur pestilentielle qui y régnait, un mélange d’oeufs pourris et de choux avariés. Des tonneaux contenant des substances gluantes s’alignaient sur le sol. Disposés sur des étagères, on voyait des bocaux remplis d’herbes, de racines séchées et de poudres brillantes. Des plumes d’oiseaux, des crochets de serpents, des serres de rapaces pendaient au plafond. Pendant que Hagrid demandait à l’apothicaire les ingrédients de base nécessaires à la fabrication de potions, Harry examina des cornes argentées de licornes à vingt et un Gallion pièce et de minuscules yeux de scarabées d’un noir brillant (cinq Noises la poignée). 
Ils continuèrent… »

Petit : p90 « chez les Dursley. La dernière… »
Grand : p67 « chez les Dursley. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à aller chez Ollivander, la meilleure boutique de baguettes magiques. Il te faut ce qu’il y a de mieux.
Une baguette magique… Le rêve de Harry. La dernière… »

Petit : p90 « austère. Il sentit… »
Grand : p67 « austère. Il renonça à poser toutes les questions qui lui venaient à l’esprit et se contenta d’observer les milliers de boîtes étroites qui s’entassaient presque jusqu’au plafond. Il sentit… »

Petit : p93 « aussitôt des mains et lui en fit essayer une autre, puis une autre et une autre encore. Bientôt … »
Grand : p69 « essayer une autre.
- Bois d’érable et plume de phénix, 17,5 centimètres, très flexible. Essayez…
Harry l’essaya mais à peine avait-il levé la baguette que Mr Ollivander la lui arracha des mains.
- Non, plutôt celle-ci, bois d’ébène et crin de licorne, 21,25 centimètres, très souple. Allez-y essayez.
Harry l’essaya, puis une autre encore. Il ne comprenait pas ce que voulait Mr Ollivander. Bientôt… »

Petit : p95 « cette heure. Ils prirent ensuite le métro jusqu’à la gare de Paddington et Hagrid offrit à Harry un hamburger.
- Ca va Harry ? … »
Grand : p70 « cette heure. Harry ne dit pas un mot lorsqu’ils retournèrent dans la rue. Dans le métro il ne remarqua même pas les autres passagers qui le regardaient bouche bée en voyant tous leurs paquets aux formes bizarres et la chouette blanche qui somnolait sur ses genoux. Ils montèrent un autre escalier mécanique et arrivèrent à la gare de Paddington. Il fallut que Hagrid tapote l’épaule de Harry pour que celui-ci réalise enfin qu’ils étaient arrivés.
- On a le temps d’avaler quelque chose avant le départ du train, dit Hagrid.
Il offrit à Harry un hamburger et ils allèrent s’asseoir sur des sièges en plastique pour manger. Harry ne cessait de regarder autour de lui. Tout lui paraissait si étrange.
- Ca va Harry ? »

Chapitre 6

Petit : p96 « la parole. D’une certaine… »
Grand : p72 « la parole. Ils ne l’enfermaient plus dans son placard, ne le forçaient plus à faire quoi que ce soit, ne le réprimandaient même plus. D’une certaine… »

Petit : p96 « la fenêtre ouverte. La veille du jour… »
Grand : p72 « fenêtre ouverte. Fort heureusement, la tante Pétunia ne venait plus faire le ménage car Hedwige ne cessait de ramener des cadavres de souris. Tous les soirs avant de se coucher, Harry barrait un jour sur le calendrier de fortune qu’il avait fait lui-même sur un morceau de papier accroché au mur. Il attendait le premier septembre. La veille du jour… »

Petit : p96 « le lendemain. –Je dois prendre le train à la gare de King’s Cross à onze heures, sur la voie 9 ¾, dit-il en regardant le billet… »
Grand : p72 « le lendemain.
Dans le salon, les Dursley regardaient un jeu télévisé et il toussota pour signaler sa présence. En le voyant, Dudley poussa un hurlement et sortit de la pièce en courant.
- Heu… Oncle Vernon ?
L’oncle Vernon grogna pour indiquer qu’il avait entendu.
- Heu… Il faudrait que je sois à la gare de King’s Cross demain pour… pour aller à Poudlard.
L’oncle Vernon grogna à nouveau.
- Est-ce que tu voudrais bien m’y conduire ?
Grognement. Harry pensa que c’était sa façon de dire « oui ».
- Merci.
Il s’apprêtait à remonter l’escalier lorsque l’oncle Vernon se mit à parler.
- Drôle de façon d’aller dans une école de sorciers, le train. Les tapis volants sont en panne ?
Harry ne répondit rien.
- D’ailleurs, où se trouve-t-elle, cette école ?
- Je ne sais pas, dit Harry en prenant conscience pour la première fois de son ignorance à ce sujet. Je dois prendre le train à la gare de King’s Cross à onze heures, sur la voie 9 ¾, ajouta-t-il en regardant le billet… »

Petit : p97 « de sorcier ! Deux heures … »
Grand : p73 « de sorcier ! Il se changerait dans le train. Il jeta un coup d’œil à sa liste pour s’assurer qu’il n’avait rien oublié, vérifia qu’Hedwige était bien enfermée dans sa cage puis fit les cent pas dans la chambre en attendant que les Dursley se réveillent. Deux heures… »

Petit : p97 « construite. Bon voyage ! »
Grand : p74 « construite. Il avait raison, bien sûr. Il y avait un gros chiffre en plastique au-dessus de chacun des deux quais et rien du tout au milieu.
- Bon voyage ! »

Petit : p97 « un mot. Harry, resté seul, se sentit soudain quelque peu mal à l’aise. La chouette… »
Grand : p74 « un mot. Harry se retourna et vit les Dursley repartir dans leur voiture en éclatant de rire. La gorge sèche, Harry se demanda ce qu’il allait bien pouvoir faire. La chouette… »

Petit : p98 « ce nom. Harry n’osa… »
Grand : p74 « ce nom. Harry étant incapable de lui dire dans quelle région l’endroit était situé, l’employé s’énerva, croyant qu’il se moquait de lui. Harry n’osa… »

Petit : p98 « heure-là. Harry commençait à s’inquiéter. Il était seul… »
Grand : p74 « heure-là et il s’éloigna en maudissant tous ces gens qui lui faisaient perdre son temps. Harry s’efforça de ne pas céder à la panique. La grosse horloge, au-dessus du tableau des arrivées, lui indiqua qu’il lui restait dix minutes avant le départ du train mais il ne savait absolument pas comment faire pour y monter. Il était seul… »

Petit : p98 « son train. – La gare… »
Grand : p74 « son train, comme lorsqu’il avait tapé sur la troisième brique à gauche pour pénétrer sur le Chemin de Traverse. Il se demandait s’il convenait de sortir sa baguette magique pour en tapoter le composteur situé entre les deux quais lorsqu’il entendit un groupe de voyageurs parler derrière lui.
- La gare … »

Petit : p100 « place libre. Il se fraya un… »
Grand : p76 « place libre. Il passa devant un garçon au visage joufflu qui disait :
- Grand-mère, j’ai encore perdu mon crapaud.
- Neville ! soupira la vieille dame.
Un petit groupe se pressait autour d’un garçon coiffé avec des dreadlocks.
- Allez, montre-nous ça, Lee, vas-y.
Le garçon souleva le couvercle de la boîte qu’il tenait dans ses mains et tout le monde se mit à hurler en voyant surgir une longue patte velue. Harry se fraya… »

Petit : p101 « à se dégager. – Vous deux, … »
Grand : p77 « à se dégager.
- Ma parole, le petit Ron à sa maman a quelque chose sur le nez ? dit l’un des jumeaux.
- Ferme-la, répliqua Ron.
- Où est Percy ? demanda leur mère.
- Il arrive.
L’aîné des garçons apparut, la démarche décidée. Il avait déjà revêtu la robe noire de Poudlard et Harry remarqua, épinglé sur sa poitrine, un petit insigne brillant qui portait la lettre P.
- Je ne peux pas rester très longtemps, Maman, dit-il. Je dois aller à l’avant du train, les préfets ont un compartiment réservé.
- Tu es préfet, Percy ? dit l’un des jumeaux avec surprise. Tu aurais dû nous prévenir, on n’en savait rien.
- Attends, je crois bien qu’il nous en a soufflé un mot, une fois, dit l’autre jumeau.
- Peut-être même deux fois.
- Maintenant que tu me le rappelles, je crois même qu’il nous en a parlé pendant une minute entière.
- Et même pendant tout l’été, à bien y réfléchir…
- Ca suffit, dit Percy le préfet.
- Comment ça se fait que Percy ait une robe neuve ? s’étonna l’un des jumeaux.
- Parce qu’il est préfet, répondit leur mère d’une voix émue. Fais bon voyage mon chéri, et envoie-moi un hibou quand tu seras arrivé.
Elle embrassa Percy sur la joue et celui-ci s’éloigna. Elle se tourna ensuite vers les jumeaux.
- Vous deux, … »

Petit : p102 « d’un éclair. Tu crois… »
Grand : p78 « d’un éclair.
- Pauvre petit, pas étonnant qu’il soit tout seul, je me disais bien… Il était tellement poli quand il m’a demandé où se trouvait le quai.
- Tu crois… »

Petit : p104 « dis donc… - Ils sont tous… »
Grand : p80 « dis donc…
Il fixa Harry pendant quelques instants puis, comme s’il s’était soudain rendu compte de ce qu’il faisait, il regarda à nouveau par la fenêtre. – Ils sont tous… »

Petit : p104 « à la maison. J’ai entendu… »
Grand : p80 « à la maison.
- Alors tu dois être déjà très fort en magie.
Les Weasley étaient certainement l’une de ces vieilles familles de sorciers auxquelles faisait allusion le garçon au visage pâle qu’il avait rencontré sur le Chemin de Traverse.
- J’ai entendu… »

Petit : p106 « très vite. Vers midi… »
Grand : p81 « très vite. Le train était sorti de Londres, à présent. Pendant un long moment, ils restèrent silencieux, contemplant les vaches et les moutons qui paissaient dans les prés, le long de la voie. Vers midi… »

Petit : p107 « te plaira. Vas-y… »
Grand : p82 « te plaira.
- Il ne faut surtout pas manger ça, c’est tout sec, dit Ron. Ma mère n’a pas beaucoup le temps de faire la cuisine, nous sommes cinq enfants à la maison.
- Vas-y… »

Petit : p107 « fais collection. – La carte ? »
Grand : p82 « fais collection. Il me manque Agrippa. – La carte ? »

Petit : p107 « quelques unes. Harry ouvrit … »
Grand : p82 « quelques unes, Agrippa et Ptolémée, par exemple. Harry ouvrit… »

Petit : p108 « revenir. – Chez les Moldus… »
Grand : p83 « revenir. Oh non, je suis encore tombé sur Morgane. J’en avais déjà six… Tu la veux ? Tu pourras commencer une collection. 
Ron regarda avec envie la pile de Chocogrenouilles qui attendaient d’être ouverts.
- Vas-y … »

Petit : p108 « un petit sourire. – Fais attention… »
Grand : p83 « un petit sourire. Ron avait beaucoup plus de plaisir à manger les Chocogrenouilles qu’à regarder les portraits des sorcières et sorciers célèbres mais Harry, lui, n’arrivait pas à en détacher les yeux. Bientôt, en plus de Dumbledore et de Morgane, il trouva les cartes de Hengis de Woodcroft, d’Alberic Grunnion, de Circé, de Paracelse et de Merlin. Il s’arracha enfin à la contemplation de la druidesse Cliodna qui se grattait le nez pour ouvrir un sachet de Dragées surprises de Bertie Crochue.
- Fais attention… »

Petit : p109 « Bruxelles ! Après… »
Grand : p83 « Bruxelles ! Pendant un bon moment, ils s’amusèrent à manger les Dragées surprises. Harry tomba sur divers parfums, toast grillé, noix de coco, haricots blancs, fraise, curry, gazon, café, sardine. Il eut même le courage d’en goûter une qui avait une étrange couleur grise et que Ron refusa de toucher. C’était une dragée au poivre. Après … »

Petit : p108 « arbres. Pendant tout ce temps… »
Grand : p83-84 « arbres. Quelqu’un frappa à la porte du compartiment et le garçon joufflu que Harry avait déjà vu sur le quai 9 ¾ entra. Il avait l’air de pleurer.
- Vous n’auriez pas vu un crapaud ? demanda-t-il.
Ils firent « non » de la tête.
- Je l’ai perdu, se lamenta le garçon. Il n’arrête pas de s’échapper.
- Il va sûrement revenir, dit Harry.
- Oui, soupira le garçon d’un air accablé. Mais si tu le vois…
Et il sortit.
- Je me demande pourquoi il s’inquiète tellement, dit Ron. Si j’avais un crapaud, je ferais tout mon possible pour le perdre. Remarque, je n’ai rien à dire, avec Croûtard. 
Pendant tout ce temps… »

Petit : p110 « son souffle. – Je m’appelle… »
Grand : p85 « son souffle. Harry jeta un coup d’œil à Ron et fut soulagé. Son expression stupéfaite montrait que lui non plus n’avait pas appris par cœur tous les livres du programme. – Je m’appelle… »

Petit : p110 « dans sa valise.
- C’est quoi cette histoire de maison ? demanda Harry.
- Tu n’es pas au courant ? s’étonna Ron. Poudlard est divisé en quatre maisons. Les élèves sont répartis dans chacune des maisons, selon leur niveau. Il y a les … »
Grand : p85 « dans sa valise. Complètement idiot, ce sortilège. C’est George qui me l’a appris, il devait savoir que ça ne marchait pas.
- Tu pourrais m’en dire un peu plus sur les maisons de Poudlard ?demanda Harry.
- L’école est divisée en quatre maisons, répondit Ron. Les élèves sont répartis dans chaque maison selon leur personnalité. Il y a les… »

Petit : p112 « sans s’inquiéter. La porte du compartiment… »
Grand : p86 « sans s’inquiéter.
- C’est quoi ton équipe de Quidditch préférée ? demanda Ron.
- Heu… je ne connais pas les équipes, avoua Harry.
- Quoi ? s’exclama Ron, abasourdi. Tu ne sais rien du Quidditch ? C’est le plus beau jeu du monde !
Il entreprit alors de lui en expliquer les règles, les quatre balles en jeu, les différents postes occupés par les joueurs. Il lui raconta les plus beaux matches qu’il avait vus en compagnie de ses frères et lui décrivit en détail le balai volant qu’il aurait aimé acheter s’il avait eu assez d’argent pour ça. Il était en train de lui expliquer les aspects les plus complexes du jeu lorsque la porte du compartiment s’ouvrit à nouveau… »

Merci a Pantalaemon d'avoir recensés tout ces passages coupés.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum











© FCHP - Crédits
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit